Introduction Générale d'Oklainis

Il y a maintenant plus d’un an, j’ai commencé ce projet qui, au départ, ne devait être qu'une simple nouvelle en vue d’un concours. Mais bien vite, l’histoire a pris de l’ampleur : quatre tomes sont désormais prévus et planifiés. Le récit, qui ne devait pas, à la base, dépasser 10.000 mots, dépasse, pour le premier tome uniquement, la barre des 75.000. Ce roman, ces personnages, cette civilisation sont devenus, après plus d’un an d’écriture, mon objectif, mon rêve.



Evolution du Projet

Au tout début, le plan général d'Oklainis ne prepait que le recto d'une page A4. Comme je l'ai dit plus haut, l'idée de base était de réaliser une nouvelle pour un concours organisé sur un forum (dont j'ai oublié le nom). La limite était de 10.000 mots. Le plan de base convenait plus ou moins à cette limite. Mais l'histoire s'est métamorphosée. Les personnages ont pris vie. C'est comme s'ils me disaient: "Nous en voulons plus!". Du coup, le projet Oklainis a pris de l'ampleur. Aujourd'hui, je me retrouve avec une farde complète remplie d'annotations, de remarques, d'idées, de post-it, de croquis, et bien d'autres. Je possède également de nombreux plans informatisés, avec des cartes, des schémas, des lignes du temps, et j'en passe. Les personnages, développés, évoluent eux-mêmes dans leur propre monde, qu'ils ont eux-mêmes forgé. Le scénario, autrefois très succinct, est aujourd'hui complexe et chaque évènement possède une cause et une conséquence. Rien n'est laissé au hasard. Je m'appuie, la plupart du temps, sur des théories scientifiques existantes afin de renforcer l'immersion et le réalisme des livres.



Quelques cartes



Lignes du Temps

Pour des raisons de sécurité, les éléments importants des Lignes du Temps sont floutés.

▲ TOP ▲