1

Il n’est jamais bon de diviser. Mais il est parfois nécessaire de soustraire une partie de l’équation pour en résoudre le reste.



2

Un rêve ne peut pas être vécu dans une illusion, au risque qu’il soit fade et devienne amer. Un rêve doit se vivre dans le monde réel, afin qu’il soit réel lui aussi.



3

Ce n’est qu’en étant éjecté hors d’une illusion que l’on prend conscience du monde dans lequel nous vivons. Et c’est à cet instant que nous devons savoir que nos rêves sont à portée de main.



4

Il ne suffit pas de croire. Il faut savoir.



5

Rêver ne sert qu’à fuir notre monde monochrome vers un monde que nous renouvelons chaque nuit et auquel nous apportons toutes les couleurs qui font défaut à notre vie réelle.



6

Certaines personnes refusent de toucher à l’Amour. Je les comprends. L’Amour n’est réel que si c’est lui qui nous touche.



7

Les amis sont les arbres de notre vie. Certains sont jeunes et ont besoin d’aide pour grandir, d’autres sont grands et forts et aident les plus faibles à progresser. D’autres ne fleurissent qu’à certains moments, d’autres fleurissent toute l’année et nous donnent de leurs fleurs. D’autres naissent et enfin, d’autres meurent…



8

La beauté ne s’obtient ni par des retouches, ni par du maquillage, ni par des opérations. Elle ne peut s’obtenir que par l’introspection.



9

Il faut pouvoir détruire avant de reconstruire. Mais certaines blessures empêchent les futures fondations de résister au temps.



10

L’Amour… Ce sentiment si fort et si destructeur. Comment peut-il créer et détruire, lui qu’on sous-estime si souvent? Plus fort que la rage, plus beau que l’insouciance. Orné de rouge et enrobé de noir, il est le seul sentiment qui mérite d’être connu de tous, ne serait-ce que pour convaincre de son potentiel destructeur.



11

L’Amour ne subsiste que quand l’espoir existe. L’espoir n’existe que si l’on aime. Ils forment la vie. Les deux sont complémentaires, l’un ne va pas sans l’autre. Mais si ces deux-là disparaissent au même instant… Quel sera le pilier de notre vie?



12

L’Amour n’est pas une guerre. Si c’en était une, les deux côtés subiraient des pertes. Or, la plupart du temps, seul un royaume perd des hommes. Celui de l’espoir.



13

Un goût sucré est bien vite passé. Le goût pimenté ne dure qu’un instant et ne laisse que des brûlures. Le goût acide est dérangeant et peu enviable. Le goût amer ne laisse rien de bon et subsiste longtemps. Le goût salé est agréable mais cause une certaine dépendance. Aucun goût n’est parfait. L’Amour n’a donc pas de goût.



14

Créer un monde est aisé. Le faire vivre est déjà plus difficile. Mais quitter le nôtre pour y entrer est impossible. Nous sommes tous prisonniers de notre chair.



15

Si l’on piétine tes sentiments, ne piétine pas ceux des autres. Fais-leur comprendre leur erreur, ils s’en sentiront d’autant plus mal.



16

Le renfermement sur soi est une horrible chose. Je le sais. Demander aux autres de s’ouvrir alors que l’on se referme revient à demander à un aveugle d’effectuer une opération à coeur ouvert.



17

Si les gens savaient… Ils ne sortiraient plus, ils ne dormiraient plus, ils ne respireraient plus de peur d’avancer l’heure d’un millième de seconde.



18

Comment sortir des rails du Système? En faisant dérailler le train de la paresse.



19

Il est triste de pleurer. Mais il est bien plus triste de ne pas savoir pleurer.



20

Rien n’a aucune importance. Tout ce qui est fait a un but bien précis, en tout temps.



21

Certaines personnes pensent ne pas avoir de passion. D’autres pensent ne pas avoir de rêve. Certains le savent. D’autres en ont peur…



22

La honte de l’Homme est d’avoir peur de ses sentiments.



23

Parlez avec sagesse et écoutez les autres au lieu de vous-même. Cela pourrait bien vous sauver…



24

J’aime aimer. J’aime être aimé. Certaines personnes aiment détester et être détestées… Incompréhensible.



25

Pourquoi éteindre un feu qui peut nous éclairer? Par crainte des brûlures.



26

Le plus important dans une citation n’est pas de la comprendre mais de se l’associer.



27

Les triangles sont compliqués. Les carrés sont incroyablement plus complexes. Pourtant, je n’ai encore jamais réussi à créer une seule droite durable.



28

C’est un peu comme passer à un niveau supérieur: on se sent toujours mieux, toujours plus puissant, toujours plus heureux, toujours plus épanoui. Jusqu’à ce que le boss arrive.



29

L’Amour est comme un feu: Il faut des étincelles pour l’allumer, il grandit progressivement et finit par atteindre sa puissance, sa beauté et sa chaleur finale. Il peut ensuite évoluer de deux façons: Tout détruire autour de lui ou réchauffer et éclairer ceux qui en ont besoin.



30

Je préfère écrire plutôt que de sombrer, même si cela ne me remonte pas.



31

Pourquoi parler quand on peut écouter?



32

Peu importe la personne, ce qui compte, c’est le sentiment que l’on ressent. Le physique n’est rien. Les sentiments sont tout.



33

Si vous l’apercevez, craignez-le, car il est destructeur. Fuyez, car il vous détruira. Quittez ce monde, car il vous poursuivra. Mais s’il vous attrape sans vous détruire, ne le craignez pas, ne le fuyez pas, car la fleur qui en sortira sera la plus magnifique de toutes celles que vous cueillerez.



34

Quand il est passé, ne vous retournez pas, de peur de le convoiter à nouveau.



35

N’oubliez pas ceci: on ne sait pas quand il va frapper, ni où, ni comment, et encore moins avec qui. Mais on est sûrs d’une chose: il frappera, cet Amour qui se fait attendre!



36

Si l’Amour vous choisit, prenez-le. Ne le regardez pas, n’en prenez pas simplement la photo pour vous en rappeler plus tard. Foncez et ne trébuchez pas. Courez, attrapez-le et mettez-le au centre de votre coeur et de votre tête!



37

L’Amour n’est pas un choix, c’est une fatalité.



38

À quoi bon essayer d’avoir une chose que l’on nous sait interdite, alors que tant d’autres restent à notre portée? Parce-que l’Amour n’est pas une simple chose…



39

La distance ébrèche l’Amour mais le conserve, tandis que le contact le purifie mais l’éteint.



40

Les sens ne sont que des portes vers le rêve…



41

La nature amorce sa floraison. Les cerisiers du Japon fleurissent. Leurs feuilles se détachent et parsèment le sol de leur magnifique couleur rosée. Je les regarde s’envoler au gré du vent, pleurant de vivre dans cette partie du monde…



42

Il est bien difficile d’ouvrir la porte des sentiments. Sa résistance est à l’épreuve de tout. Mais, dès que cette porte s’entrouvre enfin, quelque-chose de sublime et d’extraordinaire en émane. Malheureusement, il suffit d’assembler quelques mots pour qu’elle se referme et que le bruit ainsi produit bouleverse les fondations de l’édifice qu’elle retenait…



43

Ce bonheur qui semble m’être interdit m’achève… Mais j’avance et je n’abandonne pas, malgré ce bonheur qui me nargue…



44

Je peux affirmer que le Temps est le contremaitre, que les amis sont les ouvriers et que les parents sont l’argile de notre identité.



45

La conception de l’Amour de chaque personne est réellement intéressante. On peut comprendre le passé, le présent et le futur de chaque personne juste en la lisant. Certains sont déprimés, d’autres confiants, d’autres insensibles, d’autres ne connaissent pas l’Amour. D’autre encore l’ont connu ou le connaissent en ce moment même. Seuls ceux-là peuvent juger de ce qu’est l’Amour



46

Le monde chute. Et heureusement, l’impact n’est plus très loin.



47

L’Épée et le Bouclier sont mes deux objets. Le Bouclier me sert plus souvent que l’Épée, qui ne me sert qu’à éloigner les ennemis. Les blesser ne les fera pas changer de camp, au contraire. Ils sonneront dans le Cor et des renforts arriveront.



48

Déclarer la guerre ne sert à rien. Certaines personnes la veulent malgré tout. Tant pis pour elle. Elle l’aura voulu. Mais ma stratégie restera toujours la même: « Wait & See ».



49

Je porte certaines personnes dans mon coeur. J’en ai éjecté d’autres contre mon gré, par leur propre volonté. Néanmoins, la porte reste ouverte, au cas où ces personnes voudraient s’excuser. Naïf? Non, je ne vis actuellement que par l’Espoir…



50

En Japonais, l’Amour se dit 'Ai'. Si on le dit à la sauce occidentale, on entend 'Aie'…



51

Il faut que le temps se passe et que mon ennui s’installe avant que mon Soleil n’apparaisse entouré d’étoiles diurnes.



52

Il faut toujours abattre si l’on veut reconstruire. Mais certaines personnes ne savent pas faire la différence entre du C4 et une bombe H…



53

Le peuple se réveillera et le monde tremblera. Rien n’est plus sûr, car ça a déjà commencé.



54

La nationalité ne réside pas dans les papiers. Elle réside dans le coeur!



55

Combattre est souvent nécessaire. Les moyens utilisés sont aussi importants que le résultat final. Mais ce n’est pas en ne faisant rien que la guerre s’achèvera!



56

Fleurs, Soleil, Encre, Carburant, Batterie, Musique, Nourriture, Bouclier, Épée, Énergie, Lumière. Voilà ce que sont mes vrais amis!



57

Il suffit d’une étincelle pour déclencher un feu. Autant pour réchauffer que pour détruire. La seule différence: le contrôle. De l’Amour au Génocide. Ce sont tous deux des feux allumés par une étincelle.



58

Nous venons du Ciel. Nous vivons sur la Terre. Nous vivons par l’Eau. Nous mourrons par le Feu.



59

Il est inutile et inconscient de fixer une limite pour la maturité. Certaines personnes ne sont jamais mûres et d’autres le sont bien assez tôt.



60

Notre rôle: aimer. Le remplissons-nous? Nous croyons qu’aimer nécessite un retour. Nous pouvons très bien donner un cadeau sans en désirer un en retour. Mais en recevoir un fait toujours plaisir. Mais gare aux cadeaux empoisonnés!



61

Dormir permet de rêver. Rêver permet de vivre. Vivre permet d’aimer. Aimer permet d’espérer. Espérer permet de trouver la paix. Trouver la paix permet de dormir. Nous dormons environ la moitié de notre vie. Nous rêvons tout autant. Nous ne vivons donc que la moitié de notre vie? Non. Nous vivons autant dans le réel que dans le rêve.



62

La personnalité n’est qu’une description morale de quelqu’un. Ses envies, ses goûts, ses passions, etc. Elle est définie par sa vie, ses connaissances, ses convictions, etc. Elle varie selon l’âge, les projets, les rencontres, etc. Elle est abstraite et ne possède aucune définition exacte. Et vous, vous jugez encore les gens?



63

La tour d’argent vacille. Ses fondations tremblent. Elle est assaillie par l’ennemi de son bâtisseur. Cette tour s’effondrera, bientôt. J’espère seulement que les gens qui y vivent demanderont le soutien de celui qui les loge…



64

Pourquoi persister à faire le mal quand tant de gens sont dans le besoin? Pourquoi ne pas les aider, simplement, sans parler d’argent? Pourquoi ne pas simplement s’entraider? Parce-que les Hommes que NOUS avons élus sont totalement incapables de dire »Non » à leurs désirs. Ce sont donc des lâches. De dangereux lâches…



65

L’amitié nous est vitale. Notre civilisation est pourtant fondée sur l’égoïsme. Vivre sans amis nous semble impossible, n’est-ce pas? Et pourtant, tous les »Grands de ce monde » s’acharnent pour nous diviser. Il faut croire que nous avons tous une âme de résistants.



66

Certaines personnes pensent que l’aide qu’on veut leur apporter n’est que pitié, obligation morale ou moquerie. À ces gens-là, ou plutôt à cette personne, j’aimerais lui dire: « Nous sommes Humains. Nous sommes faits pour travailler en communauté. Reste ainsi, et tu seras non seulement hors du système, mais également hors de la logique la plus pure qui existe, celle de l’amitié.



67

Qui a dit que les mathématiques étaient exactes? Nous, Humains, sommes imparfaits, selon la définition. Comment pourrions-nous produire quelque-chose de parfait alors que nous ne le sommes pas nous-mêmes?



68

À l’heure actuelle, on peut détruire notre planète en appuyant sur un bouton rouge orné de jaune et de noir. Comment sera notre monde dans dix ans, s’il existe encore?



69

Vous pouvez voyager dans l’espace, rencontrer les croisades, trouver un remède contre le cancer, traverser le temps, sauver le monde, devenir le plus puissant des êtres vivants… Mais si vous n’avez pas l’Amour, vous n’êtes rien.



70

Imaginez un réseau d’autoroutes qui se sépare indéfiniment avec pour point de départ un simple sentier. Voilà ce qu’est un rêve.



71

Le rêve est un pont entre deux mondes. Dans le second monde, d’autres ponts peuvent se faire. Tout est possible. Nous n’avons pour seule limite que notre imagination.



72

Analyse avant d’agir. Préfère les remords aux regrets. Il est plus douloureux de s’être brûlé que de n’avoir pas essayé de toucher le feu.



73

Jouer avec le feu n’apporte rien de bon. Évite les choses dont tu connais la dangerosité. En effet, n’est-il pas fou de vouloir se faire du mal?



74

Trouve ta voie. Évite celle des autres. Regarde droit devant toi, ne regarde pas derrière toi. N’écrase pas les autres, contourne-les. Vis, ressens, écoute, apprend et sois attentif. Voilà les seuls ingrédients de base d’une vie correcte.



75

Cherche. Utilise ta lampe pour t’éclairer. Garde-la près de toi. Veille à ce qu’elle ne s’éteigne pas. Cherche. L’interrupteur n’est pas loin. Cherche la lumière. Trouve-la. Garde-la. Cherche.



76

L’Amour peut-il exister sans la haine? L’un définit l’autre. Si l’un disparait, l’autre n’a plus de raison d’être et perd tout son sens.



77

Le mal n’existe que parce-que le bien existe. Ils sont obligés de coexister. Ils existent l’un par l’autre. Le mal définit le bien, le bien définit le mal. Si l’un venait à disparaitre, l’autre disparaitrait également, par pure logique… Pourtant, on peut être heureux sans pour autant être malheureux. Mais, si on suit le raisonnement précédent, cela n’est pas possible.



78

L’Amour est la pierre que beaucoup ont rejetée. Que beaucoup ont ignorés. Cette pierre est la pierre sur laquelle ma vie est fondée.



79

Elle -la déclaration d’Amour- se fera naturellement, c’est la meilleure façon de laisser fleurir la fleur… Si la réponse est positive, toutes les épreuves sont franchies. Mais la vie ne fait que commencer! Sachez juste que l’Amour est votre unique arme effective dans ce monde… Et votre unique bouclier.



80

Le temps… Cette donnée inventée par l’Homme… Est-il réellement immuable? Serait-il possible de revenir en arrière et de changer le destin de l’Humanité? Cette même Humanité pour laquelle tant de personnes sont mortes, pour laquelle tant de personnes ont été torturées et emprisonnées. Cette Humanité est néanmoins la dernière valeur qui mérite que tout soit changé. Que ce plan soit modifié. Nos sentiments, nos espoirs, nos désirs… Tout cela a un sens. Lequel? Je ne sais pas. Mais tant de pleurs, tant de souffrances… Est-ce réellement nécessaire? Je ne sais pas… Sommes-nous obligés de passer par là? Je ne sais pas… Sommes-nous forcés de nous battre et de résister? Oui!



81

Communiquer nos sentiments ne peut que nous renforcer. En effet, peu importe les réactions, il vaut mieux franchir le pas plutôt que de rester sans savoir, afin de continuer à avancer.



82

L’Amour n’est qu’illusion. Mais quelle illusion. Il nous plonge dans un état tel qu’on se croirait dans un rêve. C’est pour ça qu’il est dangereux.



83

La vie est un escalier. Certaines marches sont brillantes, d’autres sont mattes. Certaines sont cassées, d’autres sont neuves. Parfois, nous nous reposons sur un palier et parfois nous enjambons les marches. L’une d’entre-elle est traitre. Elle semble brillante, mais elle est glissante. Beaucoup y trébuchent.



84

Il y a de très nombreuses sortes d’imagination. Minimum trois par sens. Une pour le passé, une pour le présent et une pour le futur. Souvenir, sensation et anticipation. Et c’est sans compter les plans de la vision, les niveaux d’écoute, la qualité des odeurs, la finesse des goûts et les différentes chaleurs et pressions du toucher. L’imagination n’a pas de limite.



85

L’imagination ‘visuelle’ se développe en trois plans. Le plan principal, celui où les choses apparaissent. Le plan secondaire, celui qui contient ce que l’on aimerait voir apparaitre. Le plan tertiaire, là où se développe ce que l’on ne veut pas voir apparaitre.



86

Je n’arrive pas à détester les gens, même si on me le demande. Je ne peux qu’aimer, car je suis pacifiste. Bien souvent, je reste neutre. Mais si on viole cette neutralité, je riposte avec l’arme de l’écriture. Les mots sont plus douloureux que les poings, c’est bien connu…



87

Le rêve regroupe tous les plans d’imagination. C’est ce qui nous permet d’entrer dans le rêve. Mais seul un intervenant externe peut nous en retirer. Pourquoi? Car nous nous protégeons dans ce cocon onirique. L’intervenant extérieur est toujours moins parfait que le rêve. Donc, il brise ce cocon et nous en sort, souvent brutalement.



88

Je préfère me battre et mourir pour quelque-chose que je sais juste plutôt que de m’abaisser à utiliser les mêmes techniques que mes ennemis.



89

Quand le Roi du Jour s’endort, la Reine de la Nuit monte sur le trône accompagné de ses sujets. Les ténèbres doivent être éclaircies, car personne ne peut s’y aventurer sans lumière. Le jour brille de lui-même et n’a pas besoin d’être illuminé.



90

Regarder devant soi n’est pas suffisant. Il faut lever la tête pour montrer à quel royaume nous appartenons.



91

Je suis un romantique qui cherche à ne pas se morfondre. Je cherche la beauté dans ce qui ne l’est pas. Je cherche l’élégance dans ce qu’on croyait détruit. Je contourne les obstacles en les admirant. Je m’émerveille devant une fleur et je pleure devant l’Humanité. Je cherche l’Amour et j’évite les guerres. Je combats par le calme et les mots. Je suis pourtant humain, malheureusement…



92

'Du pain et des jeux'. Nous y retournons. Fast-food et téléréalité. Voilà à quoi est réduite la moitié de la population dite ‘Civilisée’. Si ce n’est que la moitié…



93

L’Amour que contiennent les histoires littéraires n’est que virtuel. Il est si parfait qu’il en devient imparfait, car inaccessible.



94

Les mondes existent en quantité infinie. Non pas uniquement dans notre univers, mais dans tous les univers. A chaque fois qu’une histoire se crée, un monde apparait, avec ses personnages, ses paysages, ses concepts, ses règles, etc. ‘Ils’ en ont peur, de ces mondes. C’est pour ça qu’ils nous empêchent d’en créer…



95

Ce monde s’est terminé à sa naissance, mort-né. Il n’a jamais atteint sa maturité et ne l’atteindra jamais. Pour cela, l’argent, le pouvoir, l’autorité, la technologie, l’orgueil, la paresse, la jalousie, la violence, les territoires, la propriété privée, etc. doivent disparaitre. En d’autres mots, tant que l’Homme existe, ce monde-ci est mort.



96

Les gens se réveillent, ils réfléchissent. La température monte, mais l’eau entrera-t-elle en ébullition avant de s’évaporer?



97

Quand je suis tombé dans le gouffre, un tremplin m’attendait et m’a propulsé vers ce que je n’imaginais même pas.



98

Naitre. Grandir en force et en sagesse. Apprendre de ses erreurs. Observer les ennemis. Écouter les conseils. Chasser ce qui doit l’être. Fixer attentivement le but. Se relever après chaque défaite. Rêver, imaginer, aimer. Aimer… Trouver l’Amour, le conserver. Bâtir une nouvelle vie. Préparer une armée. Aimer… Voilà quel est le but d’une vie. Aimer…



99

Rien n’est plus noble que de sacrifier sa vie pour sauver l’Amour d’un inconnu. C’est au don de soi que l’on reconnait un vrai héros.



100

Aimer et ne pas se dévoiler est lâche, excepté si c’est pour protéger la personne que l’on aime.



101

La musique permet tant de choses… Aussi puissante que les livres, aussi frappante qu’un discours de démagogue, aussi belle qu’une femme, aussi innocente qu’un enfant, aussi sage qu’un vieillard… La musique aide à vivre, telle une canne permet à une personne âgée de se déplacer, la musique adoucit les difficultés de la vie, sans les enlever.



102

Le feu face à l’eau. Les ténèbres face à la lumière. Le charbon face au diamant. La haine face à l’Amour. L’homme face à la nature.



103

La mort est un pont entre deux vies. L’une est noire, sombre et peu enviable. L’autre est blanche, lumineuse et douce, chaleureuse. La mort est-elle blanche? Est-elle noire? Pour passer du noir au blanc, une quantité majoritaire de blanc est nécessaire. La mort est-elle donc blanche?



104

L’Homme a toujours voulu voler, au même titre qu’il n’a jamais voulu tomber seul…



105

Il est si facile d’aimer, mais ô combien plus difficile est-il d’être aimé! Certaines personnes ne veulent pas aimer. Pourtant, ces personnes-là sont aimées… C’est une des nombreuses choses que je ne peux pas comprendre…



106

J’aimerais revenir en arrière et effacer les erreurs que j’ai commises. Mais cela serait inutile et dangereux, car la plupart d’entre-elles m’ont conduit sur un chemin que je n’aurais pas imaginé. Tout suit un plan précis, en tout temps.



107

Certaines personnes sont exploitées, d’autres exploitent. Mais il y a une troisième classe. Les pires. Ceux qui regardent sans rien faire, sans même s’inquiéter…



108

Perdre ses points de repère est l’une des pires choses au monde. On est alors comme une poupée désarticulée qui se laisse dériver. Parfois, on peut essayer de remonter à la surface, mais la pluie continue de tomber sans cesse, réduisant nos espoirs à néant…



109

Comment réagir face à une personne qui crise sans raison? En la laissant se calmer. Car elle est alors comme un feu dangereux. Si nous voulons l’aider, le feu se propage et nous atteint, brûlant notre calme et notre patience. Je me suis laissé brûler de trop nombreuses fois…



110

J’ai besoin d’Amour. Un réel besoin de me sentir aimé… On m’a trop souvent rabaissé. Il faut que je me relève. Seul l’Amour peut m’y aider.



111

L’ennui que l’on sent venir est le pire de tous: il nous guette et nous tente. Nous ne pouvons que l’accepter. C’est comme verser du vin dans un verre: ce dernier ne peut que se remplir. Autant remplir notre verre de l’eau de la Vie!



112

La mort ne peut tuer que la vie. Comment pourrait-elle briser quelque-chose qui est déjà anéanti?



113

La Lune n’éclaire que grâce au Soleil. Par quoi brillons-nous, nous qui ne sommes que des corps à l’origine sans vie?



114

Le rouge est la couleur du danger et de l’Amour. On se demande bien pourquoi…



115

Certaines choses ne s’expliquent pas, d’autres ne s’expliquent que par des théories, d’autres sont prouvées. Mais ce qui est certain, c’est que l’Amour restera pour toujours la plus belle énigme de ce monde.



116

Faites attention à la masse. La majorité n’a pas toujours raison, car elle est bien plus facile à manipuler qu’un seul homme sain d’esprit.



117

C’est parce-que le passé revient parfois à l’honneur qu’il est intéressant de ne pas l’oublier totalement.



118

Quand le Soleil monte sur son trône, la nature retient son souffle. Nous ne faisons plus partie de la nature. Qui dans ce monde s’émerveille encore devant chaque lever du Soleil? Rares sont les derniers Hommes qui méritent d’être appelés Hommes.



119

J’aimerais voir l’antique Atlantide et savoir ce qui les a engloutis. J’aimerais savoir quels moyens ils avaient pour conserver la paix dans leur civilisation. Les Atlantes étaient sûrement une race plus mûre que nous, à supposer qu’ils ont existé.



120

Comment ai-je fait pour apprécier ce goût amer? Sans doute parce-que mon palais n’est pas encore assez entrainé à reconnaitre le vrai Amour du faux.



121

On ne reconnait la sincérité que dans les yeux. C’est là que l’on peut analyser les comportements les plus infimes et auxquels on ne fait pas assez attention. Et puis, regarder dans les yeux permet de montrer qu’on ne se laisse pas écraser, non?



122

On ne se rend compte qu’un instant est précieux que quand on le quitte. À l’inverse, on se rend compte directement des mauvaises périodes.



123

La maturité ne s’acquiert pas à un certain âge… Elle s’acquiert après un certain nombre d’expériences. Certains, les plus « protégés », n’obtiendront jamais la maturité, au vu de leur cocon. D’autres, les plus « malheureux », l’obtiendront rapidement, au vu de leurs diverses expériences. Mais tout est relatif…



124

Un moment n’est magique que si vous savez qu’il restera en mémoire pour le restant de votre vie et si vous le partagez.



125

Multiplier vos espoirs ne fera que multiplier vos déceptions. Sauf si vos espoirs sont des rêves. Alors, faites tout pour les accomplir!



126

A quoi bon vouloir être chanceux quand on peut être déterminé?



127

Ça ne devrait pas être 'Armez, Visez, Tirez!', mais plutôt 'Observez, Déclarez, Aimez!'



128

Ne baissez pas les bras. Progressez, patientez, améliorez… Baisser les bras n’a jamais aidé personne à atteindre son rêve. Battez-vous! La rébellion est souvent utile tant qu’elle est pacifique!



129

J’ai longtemps cru que je devais laisser faire le temps. Mais le temps n’a pas de volonté propre. Comment pourrait-il faire bouger les choses?



130

Vivre, c’est comme écouter de la musique. Il y a des hautes et des basses. Il y a des instants magiques, des moments calmes, des silences, des accompagnements, différentes clés, différents rythmes, différents styles. Ce qui compte, ce n’est pas l’instrument, c’est l’auteur et sa passion.



131

Certains ne comprennent pas que la psychose n’a jamais aidé personne. Ce n’est pas en s’isolant du monde que l’on peut se protéger. Si tu ne vas pas au monde, le monde ira à toi, c’est inévitable.



132

J’ai souvent peur de dormir. J’ai peur de vivre des aventures fantastiques et de les oublier à mon réveil…



133

Eau, Terre, Feu, Air. Projets, Repères, Amour, Dieu. Souple mais difficilement contrôlable, solide et nécessaire mais s’ébrèche facilement, magnifique mais destructeur, invisible mais existant.



134

Tel un colosse qui s’avance vers les montagnes, je m’avance vers mon destin, ne distinguant pas encore la cime enneigée. Non pas parce-que c’est trop haut, mais parce-que ma vue est brouillée.



135

La rivière coule en méandres. Les larmes coulent en filets. Le sang s’écoule le long de la lame. Projets incertains, déceptions, abandon. L’abandon ne permet pas d’avancer! Battez-vous contre votre ennemi en n’engageant pas le combat!



136

L’heure avance, imperturbable. Les nuages se dissipent par endroits, dévoilant le ciel bleu et quelques oiseaux volant au gré de leurs envies. L’heure avance, immortelle. Les feuilles des arbres repoussent sur leurs fines branches. L’heure avance… L’hiver tarde, mais il viendra…



137

L’heure avance, mortelle! L’heure vient où tu devras comprendre ce monde et ceux qui y vivent! Jusqu’à maintenant, tu ne te comprends pas toi-même. L’heure avance, elle vient celle qui te mettra face au mur que tu as construit entre toi et ce monde. L’heure avance, mortelle. Détruis ce mur avant qu’il ne s’effondre sur toi!



138

Comment faire admettre au monde entier que ce monde touche à sa fin? Plutôt difficile je trouve…



139

Garde la tête haute en toute circonstance, même quand on te torture. Ne baisse jamais les yeux, affronte le regard de ton bourreau. Peut-être cela le changera-t-il.



140

On me prend pour un fou, soit. On me prend pour un dérangé, soit. On me prend pour un malade, soit. On me prend pour un rêveur, soit. On me prend pour un ringard, soit. Mais qu’on me dise que je n’arriverai à rien, ça, surtout venant du parent maternel, je n’accepte pas!



141

Quand on crée quelque-chose et que cette chose crée elle-même quelque-chose, on est censé vouloir voir cette chose créée par la chose qu’on a créée, non? Eh bien, tout le monde ne pense pas comme ça!



142

Il y a parfois des jours importants, comme un anniversaire, une date de mariage ou une remise de diplôme. Mais le jour le plus important de votre vie sera celui dans lequel vous direz: « Je pars. Je veux vivre et quitter cette prison d’or. Je veux vivre mes rêves et vivre de mes passions. ». Là sera le plus beau jour de votre vie.



143

Il est toujours mieux de vivre ses rêves à deux. En effet, il est épuisant d’aller vers ses rêves, et se reposer dans les bras de son Amour permet de continuer vers ses rêves. Seul, c’est bien mais à deux, c’est mieux!



144

Nous ne nous voyons que d’un seul point de vue: l’égocentrisme. Mais vous êtes-vous déjà demandé ce que pensaient vos amis de vous quand vous n’êtes pas là?



145

Détruire une personne peut lui permettre de se reconstruire. Ce n’est donc pas toujours quelque-chose de mauvais.



146

Il est parfois douloureux de voir les gens heureux. Mais quand ce sont nos vrais amis qui le sont, qu’est-ce que ça fait du bien!



147

Un jour viendra où le bonheur se lèvera. Un jour viendra où l’ombre disparaitra. Un jour viendra où elle apparaitra. Je ne peux qu’attendre ce jour impatiemment. Le destin est fixe vu que nos choix ne sont toujours qu’uniques.



148

On dit toujours que nous pouvons changer le destin. C’est entièrement vrai, vu que nous sommes libres de nos actions. Mais prenez un maillon. Attachez-en un autre, puis attachez à ce dernier un autre maillon, et ainsi de suite. Vous n’obtiendrez qu’une seule chaine. C’est exactement la même chose pour ‘Le destin’. Nous le choisissons, mais il reste fixe.



149

Fêtez la vie! Dansez, chantez, criez, amusez-vous! Mais faites attention aux excès et aux pièges de l’amusement…



150

On essaie de comprendre les comportements des animaux alors qu’on ne comprend même pas les nôtres. On envoie des machines au fin fond de notre système solaire alors que notre planète n’est pas encore totalement explorée. On essaie de nous rendre immortel alors que les maladies tuent chaque jour. Et on osera dire que l’Humain ne se prend pas pour Dieu?



151

Sois heureuse. Que ce bonheur que je n’ai pas su trouver soit le tien, qu’il dure à jamais, qu’il t’élève, qu’il t’emporte vers une vie meilleure que celle-ci, que ce monde ne soit plus le tien. Sois heureuse. Tu le mérites! Garde cette perle, ce soleil, cet abri qui te comble. Sois heureuse! Que l’éternité soit le berceau de votre Amour!



152

Cette musique que j’entends résonner allume mon bonheur, sans doute par procuration. Tout ce bien-être que je ne peux que je ressentir me rend heureux, rien que par le fait de savoir qu’il existe. Comme j’étais idiot de penser qu’il n’était qu’illusion. Non. Il existe vraiment! Cette perle que nous cherchons tous n’est pas vaine et tu m’en donnes la preuve.



153

Une flamme s’éteint, une autre s’allume en face de moi. Je ne peux que la contempler, mais elle me réchauffe. Savoir que cette flamme existe ravive l’espoir qu’elle se rallume un jour en moi.



154

Cette fleur que j’ai longuement observée lors de sa croissance arrive à sa maturité. Je ne peux qu’être émerveillé par la beauté de ses couleurs bariolées. Je suis fier de compter parmi ses amis. Le temps fait bien les choses: cette fleur que je pensais perdue est devenue l’une des plus belles du jardin!



155

Même si les nuages le cachent, le Soleil est toujours là.



156

Comme autour d’un feu de camp, nous dansons au nom de la vie, joyeux. Pourquoi certains dansent-ils au nom de la mort, tristes et ternis par la frustration et la désillusion? Reprenez-vous, bon sang! Battez-vous et dansez! Criez et chantez! Que ces prochains jours soient une source de joie et de bonheur! Tout le monde a le droit à plusieurs chances!



157

Qu’il est bon d’être heureux pour soi. Mais ô combien est-il meilleur d’être heureux pour un ami!



158

Telle une rivière qui coule vers la mer, je suis le courant et je me laisse emporter vers mon destin immuable, heureux de ne pas le connaitre et de me laisser entrainer vers l’inconnu.



159

Bien que le destin soit linéaire, rien ne vous empêche de prendre une direction différente de celle que vous imaginiez!



160

Soyez heureux de ne pas devoir pleurer, mais soyez tristes de ne pas savoir pleurer! Heureux est le sensible, heureux est le joyeux. Mais le triste inconsolé reste triste tant que personne ne l’a aidé ou qu’il ne s’aide pas lui-même.



161

Aide-toi toi-même si tu en as l’envie unique. Moi, j’ai besoin d’aide et je la réclame! Je n’ai pas honte de mes sentiments. En avoir honte revient à s’enfermer dans une salle de torture dans le but de se torturer soi-même. C’est idiot et inconscient. Oh, mais peut-être l’es-tu? Dans ce cas, aide-toi toi-même.



162

Repose-toi si tu en ressens le besoin. La route vers le bonheur est longue et non dépourvue d’obstacles. N’oublie pas d’être accompagné! En effet, qui te relèvera si tu trébuches?



163

Contente-toi de regarder tes souvenirs sans réagir et tu finiras comme j’ai failli finir: la tête totalement emplie de ces ténèbres qui s’agrippent et qui s’attachent aux parois de ton âme et de ta conscience!



164

Vis tes passions pour toi-même, profites-en, ignore les autres, ce qu’ils peuvent te dire n’a aucune valeur. Ils voudront te faire trébucher: esquive et contre-attaque. Ils voudront te tromper: détourne-les de leurs propres objectifs. Ils voudront t’humilier: fais-en ta force en leur prouvant que tu vaux plus que ça! Quelqu’un de grand ne s’abaisse pas au niveau de ses adversaires.



165

Aime et tu vivras. Déteste et tu mourras. Seuls les aimants seront heureux. Les ennemis seront broyés et seront présents lors de la dernière Aube.



166

Compte tes amis. Si au bout de plusieurs années d’incompréhension de ta part il ne t’en reste aucun, dis-toi que c’est normal. Une amitié, aussi forte soit-elle, doit s’entretenir! Certain(e)s s’amusent à les démolir, pensant démolir la personne qui tient le câble de l’autre côté!



167

Tu dois bien comprendre que le temps effrite chaque lien qui te relie à quelqu’un. Ces liens sont fragiles. Tu peux les renforcer ou, comme certains, les briser volontairement. Quoi qu’il en soit, je vous en supplie, préservez ces liens d’amitié! Personne ne sait ce en quoi ils peuvent évoluer!



168

Fais de ton coeur ton centre d’intérêt et de ta tête un point vital. Intéresse-toi à ton coeur et prend garde à ta tête!



169

Sois fier de ce que tu es. Fais en sorte de ne pas ressemblera aux autres. Sois toi. Accepter que tu es quelqu’un fait déjà de toi quelqu’un de bien. À toi maintenant de savoir la différence entre le Bien et le Mal!



170

Écoute cette voix. Elle est douce, chaleureuse et ne veut que ton bien. Ne l’oublie pas ou elle se taira à jamais!



171

Cette vie n’est qu’un pont entre ta création et ta vraie vie. J’espère que le pont que tu as emprunté n’est pas brisé…



172

Que toutes les phrases blessantes que l’on te dit puissent construire ton histoire. Ne jette rien. Même le plus pourri des déchets pourrait t’être utile s’il est recyclé!



173

N’oublie pas les personnes que tu rencontres un jour dans ta vie, même si elles se montrent comme étant hostiles. Tu ne sais pas si elles ne reviendront pas près de toi pour t’aider un jour où tu auras besoin d’aide.



174

Ne ferme pas les yeux sur un coup qui t’es porté. Même s’il te parait mortel, retourne-le sur celui qui l’a lancé et arrête-toi avant qu’il ne l’atteigne. La pitié que tu montreras pour ton ennemi vaudra toutes les vengeances de ce monde.



175

Une vengeance ne peut être complète que si elle permet à ton ennemi de devenir ton allié.



176

Il est bien mieux de se faire des alliés que de se faire des ennemis.



177

Il vaut parfois mieux ne pas connaitre quelque-chose plutôt que de tout vouloir connaitre.



178

La solitude me remplit de son venin. Le complément qu’il me manque devient nécessaire, mais reste introuvable… Cet adjectif qui me complèterait existe-t-il quelque part? Oui. Mais il faut que l’on se trouve l’un l’autre, au début sans le savoir, puis en se rendant compte que nous ne faisons qu’un.



179

Le Soleil cherche continuellement la Lune. Leur lien est plus fort que nous pouvons l’imaginer. Ils ne se rencontrent qu’aux éclipses et leur bonheur est sans limite. J’aimerais trouver mon Soleil afin que d’éclairer ma face cachée. J’aimerais trouver mon Soleil afin de vivre. La Lune n’est visible que quand le Soleil l’éclaire…



180

Je ne pouvais qu’être heureux de cette illusion. Enfin ce mirage que j’espérais tant se dévoilait sous mes yeux las. Mais ce mirage n’est qu’éphémère et il est d’autant plus dangereux qu’il cachait un serpent au venin mortel. J’ai esquivé de peu sa morsure et brulé cet infâme animal qui me hante encore aujourd’hui. Le mirage a néanmoins disparu et j’en cherche un nouveau…



181

Le seul regret que j’ai de cette histoire est que je n’ai pas pu tenir ma promesse de l’aider, car elle a refusé toute mon aide et toute mon amitié. Il est maintenant temps pour moi de continuer ma route et d’effacer le souvenir de ce serpent solitaire à la morsure redoutée de tous ceux qui le côtoient.



182

Ne faites jamais une promesse quand on vous dit qu’il vous sera impossible de la tenir. Parfois, même si vous avez toute la volonté des mondes, tenir une promesse n’est qu’impossible au vu de la mauvaise volonté des autres personnes…



183

N’espérez rien en retour. Il est plus facile d’aimer que d’être aimé dans la plupart des cas. N’aimez pas pour vous, mais pour l’être aimé. L’Amour ne doit pas être égoïste car il ne sera vrai que si vous avez un retour. Et en avoir un est extrêmement difficile à obtenir quand vous faites face à un monstre sans coeur.



184

L’Amour est comme la vie. Il y a l’insouciance de l’enfance, la folie de l’adolescence, la monotonie de l’adulte et la calme sagesse de la vieillesse. Puis, il y a la mort.



185

L’Amour n’éclot pas lentement d’un oeuf. Il nait brusquement et violemment. Il ne meurt pas lentement comme d’une maladie. Il meurt brusquement comme d’un accident.



186

L’envie devient besoin. Cela devient insupportable… J’ai ce besoin de ressentir ce sentiment, c’est horrible… Mais un besoin n’est qu’une information, il peut être ignoré. Oui, je l’ignore maintenant afin de ne pas en souffrir plus qu’insoutenable. Et puis un jour, ce besoin sera comblé! Enfin… C’est ce que j’espère…



187

Ce fleuve glacial qui coule dans mes veines occulte ma raison. Je ne peux qu’observer, je ne suis que spectateur. Je résiste et combats le poison, ce manque, juste par la patience et l’écoute. Je ne peux que vivre ce bonheur par les autres et non par moi-même car ce bonheur semble vouloir m’éviter…



188

Deux disques. Un noir et un blanc. L’un m’a heurté, l’autre m’aveugle. L’un m’a détruit, l’autre me rend triste. L’un a détruit mes rêves, l’autre ravive mes espoirs. Merci au disque blanc! Malgré les difficultés que j’éprouve et que tu me donnes, tu m’aides à avancer. Merci pour cela.



189

J’ai peur. Peur de ne jamais revoir ce Soleil… Je sais que la Lune ne brillera pas éternellement, que la Nuit s’éteindra au profit du Jour, mais l’angoisse se lève. Combien de temps les étoiles me nargueront-elles encore? Elles qui ne sont jamais seules, elles osent me narguer, moi? Le Jour se lèvera. L’espoir ne s’éteindra que quand la Lune disparaitra et que le Soleil ne se lèvera pas.



190

Les étoiles brillent, la Lune éclaire la Nuit. Pourtant, aucune lumière ne me parvient. Suis-je caché? Suis-je abrité? Suis-je enfermé, peut-être? Je ne saurais le dire, car je ne vois rien sans cette lumière que je cherche…



191

L’horizon semble scintiller… Serait-ce le début de l’Aube ?



192

On ne peut pas contrôler l’Amour. On ne peut ni l’empêcher ni le créer. On ne peut que décider de le vivre ou de l’ignorer. Mais ce choix ne se prend pas seul. Et c’est là qu’est toute sa difficulté mais également toute sa beauté.



193

Où irions-nous si le jour était venu? Nulle part. Il n’y a aucun endroit pour se cacher. Si tu désirais te cacher, renonces-y et affronte ton passé!



194

Ne soyez pas votre propre guide. Un aveugle peut-il se guider lui-même? Non, il a besoin d’aide pour avancer.



195

Comme un éclair fend le ciel d’est en ouest, l’Amour peut se déclarer et s’oublier. Seuls resteront le tonnerre et la pluie…



196

Toutes les fleurs ne sont pas inoffensives. Certaines brûlent, d’autres blessent, d’autres rendent fou, d’autres apportent un cancer, certaines empoisonnent, certaines aussi tuent sur-le-champ. Heureusement, une légende raconte qu’une rare fleur existe quelque-part et que la trouver guérit de toutes les mésaventures précédentes. Encore faut-il trouver cette fleur.



197

Soyez tristes de ne pas connaitre l’Amour car il est indispensable à la vie. Soyez heureux de le connaitre car il fortifie. Il vaut souvent mieux risquer d’être blessé plutôt que de ne pas oser prendre ce bonheur ultime.



198

Contentez-vous de peu et vous ne serez pas déçu de ne pas avoir ce qui vous est inutile.



199

Nous ne pouvons être heureux que par la nature car elle est notre origine.



200

La nature est comme un cocon qui nous enlace lorsque tout le reste nous a déçus. Elle nous relâchera quand notre nature intérieure sera lassée de ce bonheur que nous avions oublié.



201

Un jour, une fille m’a dit que j’étais trop mystérieux. Est-ce un mal? Je n’ai jamais aimé exprimer mes pensées sans but. Je n’agis et ne parle que quand je le juge nécessaire. Mon visage ne me trahit que rarement, et dans des cas extrêmes. Ce mystère que je m’amuse à entretenir ainsi est-il mauvais?



202

A peine quittée, elle me manque déjà. Comme une odeur agréable qui disparait. L’odeur des arbres et de la végétation dépourvue de cette pollution qu’est l’Homme.



203

Le puzzle est bientôt terminé! Soyez prêts! L’énigme est sur le point de se résoudre. Chaque pion est en place, la dernière manche commence. Notre Roi fera tomber le Roi adverse d’ici peu de temps!



204

Chaque civilisation s’est vue détruite. Pourquoi la nôtre serait-elle indestructible, d’autant plus qu’elle ne possède que des défauts?



205

Regardez les nuages: ils avancent dans le ciel, libres, tranquilles. Pourquoi sommes-nous incapables d’être comme eux? D’avoir cette paix que tant recherchent? D’avancer librement vers notre futur sans nous en inquiéter?



206

Ouvrez les yeux. Nous sommes des machines que l’on programme. On nous veut dociles et identiques afin de mieux nous contrôler. Les »Sociétés » vous veulent et vous ont déjà! Quels sont vos projets? Vos objectifs? Vos rêves? Vos désirs? Ouvrez les yeux sur ce monde afin de voir l’autre! Nous sommes tous programmés de la même façon, dans un seul but: terminer le puzzle.



207

Regardez les rails du train. Elles sont identiques, parallèles. Pourtant, elles se rejoignent à l’horizon. Regardez notre monde. L’Homme et Dieu. Deux mondes séparés, mais au final, ils se rejoignent après une vie commune.



208

Entrez en gare. Soyez-y un peu à l’avance. Votre train peut arriver à n’importe quelle heure. Ne vous retournez pas, car il ne s’arrête qu’un instant et vous risqueriez de le regarder partir sans vous…



209

Vous croyez à tout ce que l’on vous raconte? Vos croyez à tout ce que l’on vous inculque? Vous êtes perdus. L’école ne sert, en Occident, qu’à perdre notre libre arbitre. Heureusement, pas toujours. Certains cours font exception. Mais tout ce que l’on nous enseigne n’est pas forcément la vérité pure! Depuis l’aube des Hommes, nous avons cherché à nous manipuler l’un l’autre. L’apothéose est proche.



210

Soyez un danger pour ‘eux’ et un soutien pour vos amis. Lorsque le Temps sera venu, vous voudrez vous cacher. Cela sera difficile, cela sera souvent impossible. On vous tuera pour un livre et on vous enfermera pour une pensée. Personne ne vous aidera, surtout pas vos amis. Mais ne les oubliez pas! Malgré tout cela, vous aurez la fierté d’avoir combattu jusqu’à la fin.



211

Mort pour un rêve, mort pour une pensée, mort pour une parole, mort pour un geste, mort pour un objet. Vous serez tous mis à mort. Soyez-en fiers. Car ceux qui ne seront pas condamnés le seront plus tard. Et je ne voudrais pas être à leur place.



212

On se croit en si grande sécurité dans notre cocon prémâché. Qu’en sera-t-il dans quand les balles pleuvront une troisième fois? Qu’en sera-t-il quand tout ce en quoi vous aviez fondé vos espérances sera votre accusateur? Qu’en sera-t-il quand votre moitié sera votre traitre? Qu’en sera-t-il quand votre meilleur ami sera votre pire ennemi? Beaucoup abandonneront. Beaucoup trop…



213

Un réseau contre un peuple. Un Roi contre un roi. Des enfants contre leurs parents. Des frères contre leur frère. Une civilisation contre son opposé. Une fin et un début. Voilà ce qui se rapproche.



214

Tel le Soleil qui descend devant mes yeux, je vois le monde sombrer vers la folie qu’il a engendrée. La Lune se lève sur le monde, effaçant les ombres et les mêlant à ce que nous jugeons normal. Ce monde-ci est gangrené. Rien ne pourra le sauver, rien ne le voudra. Pourquoi vouloir sauver quelqu’un qui veut se détruire?



215

Lorsque le Soleil paraitra, personne ne le verra. Les masses seront tournées vers la Lune qui se rapprochera de l’Horizon. Lorsqu’on leur montrera le Soleil du bout de notre doigt, ils seront aveuglés et mourront, comprenant qu’ils auraient dû s’habituer à sa présence.



216

Lorsque le monde ne fera plus qu’un, vous en serez heureux. Lorsque le monde nous rejettera, vous serez heureux. Lorsque le monde nous pourchassera, vous serez heureux. Lorsque le monde nous tuera, vous serez heureux. Lorsque nous réapparaitront avec celui qui vous tuera, vous comprendrez…



217

Une feuille se détache de l’arbre et tombe. Elle est ensuite emportée par le vent et brulée par le propriétaire de l’arbre. Le monde est une feuille, fragile.



218

Nous ne pouvons qu’observer cette décadence qui s’abat sur ce monde qui n’est pas le nôtre. Tout périt, tout s’obscurcit. Pouvez-vous encore dire que vous avez un avenir certain? Est-il impossible qu’une guerre se déclenche demain? Est-il impossible qu’une catastrophe nous empêche de nous endormir ce soir? Est-il possible de dire que demain sera un jour sans soucis?



219

Rien de ce que vous voyez n’est la vraie réalité. La réalité est toute autre et vous devez voir et chercher à comprendre cette dernière pour espérer y vivre un jour…



220

Plus vous serez dangereux pour le Système plus il cherchera à vous assimiler. Mais plus vous serez dangereux, plus vous pourrez vous complaire dans le fait que vous ne suivez pas le programme qui commande les masses. Et il y a de quoi être fier!



221

Je ne peux qu’admirer ceux qui sont contre ce monde, contre ce Système.



222

La discrétion est impossible concernant les sentiments car ils transpirent dans les mots et le comportement.



223

Tant qu’il y aura des hommes, des femmes et des enfants pour se lever contre l’autorité en place, il y aura un espoir de créer un monde meilleur pour tous…



224

Ils ne sont pas prêts… À quoi bon chercher à se battre pour ceux qui ne se contentent que de la misère qu’ils ont eux-mêmes instaurée et définie comme idéal? Ce monde vaut-il réellement la peine d’être sauvé?



225

Je me contente d’entendre ce qu’ont à me dire les autres et je n’écoute que ce qui me semble juste.



226

Ce n’est que quand les racines de l’arbre sont pourries que l’arbre meurt. L’enterrement est pour bientôt…



227

Donnez le mensonge sur un plateau d'argent, on le prendra pour vérité. Décriez la vérité en un habit de clochard, on l'ignorera.








▲ TOP ▲